Intervention de Françoise Evanno concernant la filière ostréicole

Intervention de Françoise Evanno concernant la filière ostréicole

Monsieur le Président, Chers collègues,

Face à la mortalité" des jeunes huîtres creuses sur l'ensemble des bassins des zones conchylicoles et sur tous les cheptels ostréicoles, la filière s'interroge sur l'avenir de la profession et sur le devenir des entreprises et en conséquence des emplois.

Ce secteur est important en termes de Valeur ajoutée et d'emploi sur le littoral breton.

Le littoral breton est de plus en plus convoité. Le poids du tourisme impacte sur ses équilibres anciens basés sur une économie maritime aujourd'hui menacée :

  • Par la dégradation de la qualité de l'eau, le durcissement des règlementations communautaires entraine parfois le déclassement des zones de production,
  • Par la surmortalité des naissains d'huîtres,
  • Par les conflits d'espace, mais aussi de la ressource
  • La raréfaction de la ressource aggravée par la prolifération des phytoplanctons toxiques,

Des solutions commencent à pointer, par exemple, valoriser les produits de la filière halieutique auprès de la population résidentielle et touristique.

Le dialogue entre les acteurs du territoire et les professionnels de tous les secteurs d'un territoire permet une prise en compte efficace de ces filières dans les politiques bretonnes.

L'Etat a soutenu ce secteur. Le fond de calamités agricoles en allégeant les charges de ces entreprises, l'exonération des redevances domaniales.

La Région s'est investie en 2010-2011 en accompagnant les entreprises sur le plan socio-économique. Le bilan de ces actions a permis une évolution en 2012 vers un soutien à la polyculture pouvant répondre et compenser la baisse de production d'huîtres liée à la crise des surmortalités.

Les Régions et l'Etat ont travaillé ensemble à l'aboutissement d'un appel à projet pour la "sélection et l'amélioration de la ressource ostréicole".

Le projet SCORE retenu a pour ambition de répondre par un ensemble d'actions à cette problématique.

Le cofinancement de 617 230 € de la Région Bretagne pour les 3 années du projet, a été décidé après concertation avec les 6 régions concernées.

Les 14 partenaires ont le mérite de mettre en réseau des professionnels de la pêche, les scientifiques, les centres techniques qui ont parfois du mal à communiquer et à sa comprendre.

Télécharger l'intervention de Françoise Evanno lors de la discussion relative au Projet SCORE : Sélection collective de l'huitre creuse à des fins de captage orienté - vers une solution à la crise ostréicole