En Bretagne, c’est le « Tout impôt »

Après avoir augmenté le taux de la taxe sur les cartes grises de 96% depuis 2004 pour la porter au plus haut niveau des régions métropolitaines, une fois de plus les automobilistes bretons devront subir pour sa part régionale le taux le plus élevé de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

Cet acharnement envers les automobilistes bretons est d’autant plus scandaleux que pour la très grande majorité des Bretonnes et des Bretons, il n’existe pas d’alternative que d’aller travailler avec son véhicule.

Plutôt que de pénaliser les citoyens en modulant systématiquement les taux de taxe à leur plafond maximum, il serait plus juste de financer les nouveaux besoins de service public par des économies.

- Intervention de Marc Le Fur

- Intervention de Bernard MARBOEUF