« Coup de force et déni de démocratie » : L’opposition écartée des Commissions de coopération intercommunale

« Le Président du Conseil régional a décidé de politiser les élections des nouveaux représentants de la Région dans les Commissions départementales de coopération intercommunale en refusant d’accorder des postes  de titulaires aux élus d’opposition », dénonce Bernadette MALGORN, présidente du groupe des élus de la droite et du centre.

«La pratique au sein de notre Assemblée a toujours été de permettre une juste répartition des élus selon leur appartenance politique dans les organismes extérieurs. Nous avons donc proposé au Président de faire une liste commune pour assurer une légitime représentation des élus de notre groupe. Rompant avec la tradition de notre assemblée, le Président nous a opposé une fin de non recevoir », proteste Bernard MARBOEUF, conseiller régional du Pays de Fougères.

« Les nouvelles CDCI auront un rôle déterminant dans l’organisation des territoires bretons. Refuser la représentation de l’opposition régionale dans ces instances est une manoeuvre politicienne et un déni de démocratie que nous n’avons pas cautionné en quittant la session », conclut Bernadette MALGORN