Session du 12 décembre 2013 : Intervention de David Le SOLLIEC sur le Plan Régional d’Actions Logistiques

Session du 12 décembre 2013 : Intervention de David Le SOLLIEC sur le Plan Régional d’Actions Logistiques

A l'occasion du débat sur le Plan Régional d'Actions Logistiques, le Conseiller régional, David LE SOLLIEC, a fait part de sa déception quant à l’avancement de ce projet essentiel au rebond économique de la Bretagne.

" Le déploiement d’un Plan Régional d’Actions Logistiques est d’une nécessité et je dirais même plus d’une urgence vitale pour l’avenir de l’économie bretonne, ses entreprises de production, notamment agroalimentaire, ou encore ses opérateurs de transport. Les attentes sont grandes et cette question logistique est sans doute plus prégnante en Bretagne qu’ailleurs."

" Le fait est que deux années après le lancement de la réflexion, nous restons dans le flou au regard de l’avancement du projet. Nous n’en sommes même pas encore au stade de la création du comité de coordination et des comités d’experts - que je considère toujours trop nombreux - qui seront chargés d’étudier la faisabilité et proposer les modalités d’application aux actions inscrites dans le Plan."

David LE SOLLIEC a également fait part de ses craintes sur :

- l’efficacité et la rapidité de la programmation de ce Plan puisque deux actions prioritaires renvoient la Région à des demandes de droit à l’expérimentation,

" Quels seront les délais pour obtenir ce droit, d’autant plus, que des délibérations de notre assemblée seront nécessaires pour les demander.  Celles-ci ne sont pas à l’ordre du jour de cette session, le seront-elles en février, en avril ?  De plus, nous ne comprenons pas très bien le fondement de ces demandes d’expérimentation et d’ailleurs, personne n’a été capable de l’expliquer à nos collègues en commission !"

- le financement du Plan,

" Vous précisez, Monsieur le Président, que « le dimensionnement des moyens financiers à mobiliser, action par action de Rang 1, sera connu mi-2014 (c’est-à-dire après le vote du budget 2014) dès lors que l’ensemble des conclusions issues des comités d’experts et des études de faisabilité seront rendues ».
Ainsi, comment peut-on parler de phasage en rang 1 sur 2014 et en rang 2 sur 2015 et les années suivantes?"

- le pouvoir qui sera donné aux multiples comités d’experts et à la seule Commission permanente

" L’amélioration de la logistique représente un important gisement d’accroissement de la compétitivité pour la Bretagne, alors ne dépossède-t-on pas notre assemblée représentative et pluraliste de ses prérogatives en confiant à la Commission Permanente l’approbation des modalités de mise en œuvre de ce Plan et les dispositifs d’accompagnement proposés par ces comités ? Il me semble que ces propositions d’actions opérationnelles méritent au contraire d’être débattues devant l’ensemble des conseillers régionaux."

Et de conclure qu'en l’état actuel, ce Plan ne représente qu’une simple étape qui ouvre la voie à une nouvelle présentation plus affinée, chiffrée et planifiée devant l'assemblée.

 

 icone-pdfTélécharger l'intégralité du discours