Bretagne Info Partenaires n°36, janvier 2012

Des économies possibles pour éviter la hausse des impôts

L'exécutif régional a décidé d'augmenter brutalement de 28 % la Taxe sur les cartes grises. Passant de 36 € à 46 € par CV, nous avons le triste privilège d'être dans la troisième région où cette taxe est la plus élevée. Nous n'avons pas voté cette augmentation considérant d'une part, qu'il s'agit d'une aberration économique dans une période où l'industrie automobile bretonne et ses sous-traitants traversent une période difficile. D'autre part, elle démontre, dans le contexte de crise, un manque d'anticipation de l'exécutif pour financer les investissements dont la Bretagne a besoin.

Pour récupérer les 23 millions d'euros que va rapporter l'augmentation de la Taxe, nous estimons que des économies sont possibles sur le train de vie de la Région. Le budget de communication est sans cesse en progression, les réceptions, les voyages ne connaissent pas la crise, les frais de fonctionnement sont supérieurs à l'inflation... Sur tous ces postes de dépenses et bien d'autres encore des économies sont possibles.

Nous ferons des propositions dans ce sens lors du vote du budget car il est inadmissible que d'un côté, l'État comme beaucoup de collectivités locales s'imposent des économies et que de l'autre, la Région continue de dépenser sans compter en augmentant les impôts.