Bretagne Ensemble n°20, octobre 2012

L'emploi : la priorité numéro un

« La crise ne s’est pas arrêtée aux portes de la Bretagne. » Depuis plus de deux ans, les conseillers régionaux de la droite et du centre alertent la majorité de gauche sur cette réalité. Les socialistes ont occulté la crise. Aujourd’hui, la Bretagne paye le prix fort, en un an, c’est la région où le chômage a le plus progressé : 12,2 %. Il y a d’abord eu le séisme du groupe PSA avec son usine de Rennes et ses sous-traitants. Puis la filière avicole avec les difficultés du groupe Doux. Et ses conséquences chez les producteurs, les abattoirs, la transformation mais aussi les transporteurs et l’activité portuaire. Dans la filière porcine, la baisse de la production risque d’entraîner la déstabilisation de l’abattage. Le bâtiment et ses PME voient leurs carnets de commande se vider. Dans ces trois secteurs clés, des dizaines de milliers d’emplois sont en jeu.

L’agence économique de la région empile les rapports sur le véhicule électrique pouvant offrir des perspectives à PSA. Qu’en ressort-il ? Rien. La Région a adopté une Nouvelle Alliance agricole ayant pour conséquence la diminution des productions animales. Est-elle remise en cause ? Non.

Nous réclamons à la majorité socialiste moins d’idéologie mais des mesures d’urgence concrètes, et qu’elle concentre tous les moyens dont nous disposons au service de l’économie bretonne et de l’emploi.