Centrale à gaz de Landivisiau – La droite et le centre favorable au projet

Centrale à gaz de Landivisiau – La droite et le centre favorable au projet

A la suite du déplacement organisé par la Région à Toul et à Berlin auquel Françoise LOUARN a participé, l’élue réaffirme le soutien de son groupe de la droite et du centre à l’implantation d’une centrale « combiné gaz » à Landivisiau.

« Cette visite m’a confortée dans le niveau de sécurité de ce type de centrale et de son impact moindre sur l’environnement à la différence des centrales au charbon », commente l’élue finistérienne.

« Le Pacte électrique breton repose sur trois piliers, rappelle Françoise LOUARN. Augmenter la part des énergies renouvelables, rénover le bâti pour moins consommer et assurer l’approvisionnement électrique de la Bretagne ».

« La sécurisation de l’approvisionnement électrique de la Bretagne, et particulièrement dans sa partie occidentale, est l’une des conditions de son développement économique. Il est établi que les énergies renouvelables ne sont pas une solution pour répondre aux pics de consommation l’hiver tant que l’on ne saura pas stocker l’énergie. Par ailleurs, comme nous voulons un TGV qui mette Brest et Quimper à trois heures de Paris, développer les véhicules électriques… il faut bien que la Bretagne dispose d’une ressource sûre et pérenne en électricité », estime Françoise LOUARN.

« Les propos de l’UDB, qui vient de rallier la majorité socialiste, considérant ce projet comme « inutile, polluant et coûteux » sont irresponsables».

« Le coût de cet équipement est certes important, mais il est non seulement utile mais indispensable, et à mettre en rapport avec le retour sur investissement en terme d’emplois et de développement économique pour l’ouest breton », conclut Françoise LOUARN.

Télécharger le communiqué de Françoise Louarn

Ouest France - 26 octobre 2012